English version                                                                                                                         ...par Isa et David

www.toutsurlagrece.com

Découvrez Agorazo, Notre nouvelle e-boutique !

 

 

Grèce d'hier    

L'indépendance de 1830

La Grèce a vécu pendant près de 4 siècles sous la "Turcocratie", domination Turque. De 1821 à 1832, se déroulent des guerres d'indépendance et la victoire est remportée à Nauplie en 1832, qui devient indépendante, puis c'est au tour de l'île de Spetses, bataille menée par Bouboulina;  petit à petit la Grèce redevient indépendante et Athènes retrouve son statut de capitale au profit de Nauplie.

Ci-dessous statue de Bouboulina sur l'île de Spetses
 

 

Guerre de Smyrne (actuelle Izmir) : histoire de ma famille

On ne sait pas depuis combien de temps vivait ma famille en Turquie, ma grand-mère me dit depuis bien longtemps, car ses propres grands parents vivaient à Smyrne aussi. Ils vivaient tranquillement sans aucun souci avec les turcs.

1919 : Le premier ministre grec Venizelos est partisan de "la Grande Idée" qui consiste à recréer un empire englobant tous les territoires où les Grecs ont vécu depuis l'antiquité. Débarquement des Grecs à Smyrne (Izmir), cela devait être une nouvelle vague car ma famille y vivait depuis plus de 50 ans sinon plus ? Appel au soulèvement de Mustafa Kemal à Samsun (partie turque).

10 août 1920 : Traité de Sèvres organisant le démantèlement de l'Empire Ottoman et réduisant la Turquie à un territoire restreint autour d'Ankara.
1920-1922 : Les forces turques Kémalistes reconquièrent assez rapidement l'Anatolie (région d'Izmir).

1922 : Reprise de Smyrne (Izmir) par les Turcs. 150.000 Grecs et Arméniens ont été tués dans Smyrne, la ville comptait  une population de 300.000 habitants.  De nombreux grecs vivent en Anatolie (notamment en Cappadoce) sans qu'il y ait de conflits avec leurs voisins turcs. ..
Le 9 septembre 1922, Mustapha Kemal entre à Izmir,  brûle la ville le 13, ma famille se sauve et fait partie des 1,3 millions de Grecs de l'étranger,  réfugiés sans ressources qui arrivent a Athènes au Pirée.
L'armistice est signé à Mudyana (Anatolie), le 11 octobre 1922. Ma grand-mère qui avait 9 ans a vu son père être fait prisonnier. Sa mère (mon arrière grand-mère) Pénélope s'est sauvée avec ses 4 enfants, dont ma grand-mère. Ils sont arrivés à Athènes, puis Marseille et Paris. Mon grand-père était de l'île de Tinos, est venu à Paris pour travailler. Mes grands parents se sont rencontrés à Paris, au sein de la communauté grecque.
 

Voici une vidéo que j'ai trouvé que Internet, avec des images d'archives sur Smyrne 1922, c'est très émouvant.

 

 

Régime des colonels en 1970

En 1967, l'armée fait un coup d' État et instaure le "régime des colonels" qui durera jusqu' en 1974.
Des milliers d' opposants furent arrêtés, d' autres furent purement et simplement abattus. La torture et les mauvais traitements furent généralisés dans les prisons. Des camps de concentration furent construits sur des îles. Des centaines de Grecs, intellectuels, cinéastes, musiciens, chanteurs, ... prirent le chemin de l' exil.
Malgré cela, les USA soutenaient les Colonels : Nixon envoya en Grèce son vice-président pour un voyage diplomatique...la Grèce sert de base d'approche au Moyen Orient dans toute opération militaire. Nasser menace Israël, et la guerre est imminente. En soutenant le régime dictatorial, les Etats-Unis s'assuraient un soutien logistique, non pas pour leur armée, mais pour les milliers de ressortissants américains qui auraient pu transiter vers ou en provenance du Moyen Orient.
Depuis juillet 1974, l'île de Chypre est divisée : la Turquie, utilisant comme prétexte le coup d'Etat contre le président Makarios, a envahi la République de Chypre en violation de la Carte des Nations Unis et des principes du droit International
au Sud, la République de Chypre qui abrite la communauté chypriote grecque est la seule autorité reconnue par la communauté internationale
au Nord, une République turque de Chypre Nord (RTCN) autoproclamée en 1983 n'est reconnue que par la Turquie. Elle occupe la zone envahie en 1974 par les troupes turques en riposte au coup d'Etat d'ultranationalistes chypriotes grecs qui souhaitaient le rattachement de l'île à la Grèce
entre les deux, une ligne de démarcation de 180 Km de long sur laquelle stationne une force de paix des Nations unies (UNFICYP) de 1 200 hommes.